Vous êtes un être unique, précieux, fragile. Vous avez des valeurs, des croyances, des joies, des souffrances. Un jour vous prenez conscience d’un souci, d’un problème, d’un besoin et vous osez faire appel à un coach. Vous allez mettre une partie de vous « à nu ». « A nu » de l’autre et aussi « à nu » de vous-même. Vous êtes prêt à explorer une facette que vous ne connaissez pas encore de vous-même. Vous êtes prêt à sortir de votre zone de confort. Vous êtes prêt à prendre une partie ou l’entière responsabilité, de ce qui se passe. Vous êtes prêt à avancer, à changer, à devenir qui vous êtes et quitter qui vous pensiez être, pour votre famille, vos amis, votre patron… Vous allez aller à la rencontre de la personne la plus formidable au monde que vous connaissez si mal : vous-même.

Vous êtes sur la case « départ ». Et là, vous allez choisir qui vous accompagne, et comment. Le premier qui passe peut être sympa, est-il celui qui vous fera avancer ? Pour manger une pizza je ne demande pas à un jardinier, même super sympa.

Vous allez choisir la personne qui vous accompagne. Si c’est votre employeur qui choisit pour vous, vous avez le droit de dire, si vous ne le sentez pas, que vous préférez une autre personne. Et quand vous êtes face à la personne qui va vous accompagner, avant de démarrer, demandez dans quel cadre ce chemin va se dérouler.

Le cadre de l’accompagnement est le contrat. Le contrat comporte plusieurs éléments factuels tels que le lieu et la fréquence des rencontres. Puis le contrat va vous parler de votre objectif, et de la non-obligation du coach de vous faire atteindre votre objectif. Puis le contrat va vous parler de déontologie, une charte doit être mentionnée, ou des éléments clairement stipulés. Puis le coach doit vous parler de votre « contrat psychologique ». Quels sont les éléments importants qui ne font pas partie d’un contrat sous l’angle juridique ou déontologique. Quelles sont vos limites, et celles du coach. Que se passe-t-il si on veut arrêter avant. Le coach est-il supervisé ? Toutes ces questions méritent d’être posées, avant de commencer. Un peu comme quand vous achetez une voiture, aujourd’hui vous savez qu’il y a des airbags partout, vous savez qu’il y a des ceintures de sécurité, vous savez qu’il y a un compteur de vitesse et divers autres indicateurs. Vérifiez que vous avez les mêmes dans votre coaching, avant d’entrer dans la voiture et de l’acheter.

C’est vous qui pilotez, le coach vous accompagne. Vous choisissez le lieu où vous voulez aller, vérifier que la manière d’y aller vous correspond bien et que votre chauffeur a bien son permis. Il s’agit de votre vie.