Le coaching vise à donner du sens, à trouver des valeurs, à s’aligner avec soi-même et avec ce qui nous entoure. C’est une démarche qu’on ne peut faire qu’accompagné, car, comme le disait Saint Augustin, « on ne sait pas ce qu’on ne sait pas ».

CE QU’UN PROGRAMME DE COACHING PEUT VOUS APPORTER EN PLUS : cela fait des années que vous lisez des livres de développement personnel, que vous parlez avec vos proches et pourtant. Le coach est externe à votre vie, il n’en fait pas partie, ce qui vous permet d’être entièrement libre de vos propos et de vos découvertes. Il n’y a aucune limite à votre exploration car son rôle et de vous apporter une présence attentive et une écoute sincère, sans jugement, sans parti-pris. Il n’y a rien de juste ou de mal, de vrai ou de faux. Tout ce qui vous touche est juste car c’est vous, et vous êtes juste, vous êtes vous. Une amie ou un proche aura toujours « son avis à vous donner ». Le coach n’a pas d’avis, il ne juge pas.

Le coaching ne soigne pas, la personne qui demande du coaching est en bonne santé, elle est telle qu’elle est et a identifié quelque chose qu’elle aimerait différent. C’est pour cette raison que les programmes de coachings sont courts, contrairement à ceux de psychothérapie. Le coach cherche à ce que le client élabore de nouvelles méthodes de résolutions de problèmes ou de gestion de projets qui lui sont propres, et qu’il peut adapter aux différentes situations de sa vie, voire les modifier ou les développer.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE POUR VOUS : vous voulez vous prendre en mains, arrêter de faire des choses qui vous semblent aller à contre-sens de vous-même, ne pas vous enliser dans un passé, dans des histoires qui vous sont arrivées et qui plombent votre présent, le coach ne demande pas « ce qui s’est passé ». Le coach vous reçoit tel que vous êtes, aujourd’hui, et il va aller avec vous là où vous voulez aller, avec vos cicatrices et vos défauts, vos souvenirs et vos casseroles. Vous êtes une personne unique et vous voulez avancer, telle que vous êtes, le coach est là pour vous.

Le coaching vous permet de voir l’araignée que vous avez dans le dos. Parfois, vous arrivez quelque part et les gens s’écartent, ou ne vous parlent pas. Vous vous dites : « on ne m’aime pas, qu’est ce que j’ai fait ? ». Et vous vous posez plein de questions sur vous. Vous demandez à une amie, qui vous dit que vos vêtements sont inadaptés. Vous achetez un nouveau jeans, mais les gens continuent à s’écarter. Vous vous retournez, vous ne voyez rien. Vous vous creusez la tête, vous rentrez en vous-même, vous n’entendez plus ces personnes qui elles vous parlent et vous sourient. Vous vous enfermez. Le coaching vous permet d’ouvrir les portes, d’avancer et éventuellement, de vous faire découvrir que vous aviez une araignée dans le dos, araignée dont les gens avaient peur, araignée qui faisait qu’ils s’éloignaient. Cette araignée libérée, vous pouvez vous mouvoir avec aisance, les gens vous regardent avec bienveillance, et mieux encore, vous pouvez aborder les gens qui ont aussi une araignée derrière le dos avec sérénité.

CE QUE VOUS NE POUVEZ PAS FAIRE POUR VOUS : vous poser des questions est fatigant, et, ce qu’il faut savoir, c’est que notre mental ne donne que les réponses qu’il filtre et qu’il accepte. Si la voix qui parle est critique, ou culpabilisante, ou terrifiante, elle va vous maintenir dans cet état et ne fera rien pour vous permettre d’en sortir. Le coach peut vous emmener écouter d’autres voix et vous laisser rassurer par d’autres voies que vous pouvez prendre.

Le coaching est un chemin, c’est un voyage qui vous emmène vers le but que vous avez identifié ou pas. Parfois, le coaching permet de révéler qu’il y a de plus grandes choses à réaliser que de perdre 5 kilos ou d’arriver à l’heure à un rendez-vous. Ces découvertes se font à l’insu de soi parfois, comme une révélation, une illumination. Imaginez un voyage dans un merveilleux pays ou vous suivez bien les étapes du guide de voyage, vous mangez dans les restaurants indiqués, vous dormez dans les hôtels choisis, vous visitez les musées réservés. Soudain, le car est en panne, et vous vous fâchez, vous allez être en retard, vous allez rater le spectacle de danses, ou l’apéro. Vous attendez au bord de la route, avec d’autres. Et là, un rayon de soleil, il fait beau, un groupe passe sur la route, les personnes ralentissent, elles vous parlent, vous ne comprenez rien, elles vous sourient, vous font de grands signes pour vous montrer le bus, vous haussez les épaules, un homme commence à rire, l’autre fait un signe de venir, là-bas. Une femme tient un enfant par la main, vous dites à votre guide, tout surpris, que vous allez faire un petit tour, avec ces villageois, là-bas. Le guide parle avec eux, vous ne comprenez rien, le guide dit que vous êtes invités. Vous partez, vous suivez ces gens, le long de ce chemin qui mène chez eux. Arrivés à une maison, un homme ouvre grand sa porte, il vous indique une table, une chaise, la famille arrive, des enfants, des personnes âgées, tout le monde sourit. La table se couvre de mets et de boissons variées, vous commencez à raconter des choses, personne ne vous comprend mais vous riez, vous vous sentez bien, la nourriture est excellente. Après un moment, vos amis de voyage arrivent aussi, avec le guide. Un des villageois est allé le chercher. Tout le monde s’installe et vous passez la meilleure soirée de tout votre voyage.

CE QUE LE COACH ET VOUS-MÊME POUVEZ FAIRE POUR VOUS : le chemin qui est le vôtre est jalonné de choses à faire, d’injonctions, d’obligations, qui ont forgé votre identité, votre personnalité. Vous êtes qui vous devez être, sans même vous rendre compte. Le coach peut vous accompagner sur une partie de votre chemin que vous ne connaissez pas, en sécurité, en bienveillance. Le coach peut aller avec vous explorer et découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles facettes, des autres possibles. Grâce à lui, à sa présence vous osez être vous-même, d’abord en catimini, puis en continu.

La liberté que nous avons dans notre société aujourd’hui, liberté du choix du métier, liberté de notre identité sexuelle, liberté de se marier et d’avoir des enfants ou pas, liberté de se vêtir, de dire ce qu’on veut, de voyager partout ou presque, liberté de se détruire par des comportements inadaptés etc. nous oblige à prendre nos responsabilités, ou notre responsabilité d’être humain. Avant, on faisait comme on nous le disait. Par exemple et pour caricaturer, on faisait le métier qui nous était désigné selon le métier du père, si on était femme on devait s’occuper de son mari, de ses enfants, des parents, de la famille. On devait suivre la religion de ses parents, on obéissait, même si on n’était pas d’accord. Du coup, la responsabilité appartenait à d’autres, à la société, aux parents, à la famille, à pas de chance. Aujourd’hui, cette liberté de choix nous confronte à notre responsabilité. D’aucuns la refusent et se réfugient dans des comportements de victimes. Mais d’autres la vivent pleinement et prennent conscience que notre vie sur terre dure un certain temps, court, et que ce temps peut être mis à profit pour vivre bien, ou le mieux possible, pour moi, pour mes proches, pour mon environnement. Etre responsable de son destin est le plus grand cadeau que le coaching permet d’envisager. C’est la reconnaissance de cette capacité par le coach qui peut permettre de s’accepter et d’avancer.

CE QUE LA RELATION NE PEUT (PEUT-ETRE) PLUS POUR VOUS : les questions existentielles sont inhérentes à notre condition finie d’être humain. Les religions n’y répondent plus, ou pas, pour certains, et c’est vers l’humain que l’on cherche les réponses à ses questions. Le coach est une forme de « prêtre » spirituel, sans dieu, sans soumission, sans pratiques ni hiérarchie. Il vous permet de trouver vos réponses à vos questions.